FILE - In this Aug. 13, 2020 file photo, the logos for Netflix, Hulu, Disney Plus and Sling TV are pictured on a remote control in Portland, Ore. As streaming services proliferate, it can be a challenge to keep track of where some favorite TV shows and blockbuster movies are available. (AP Photo/Jenny Kane)

Disney + gagne 14,4 millions d’abonnés et dépasse Netflix

Disney + gagne 14,4 millions d’abonnés et dépasse Netflix

The Walt Disney Company a dévoilé ses résultats du troisième trimestre 2022 dans un communiqué le 10 août dernier, et son offre de streaming fait une sérieuse concurrence à la plateforme de « Stranger Things. » Et c’est officiel : la firme compte plus d’abonnés que Netflix dans le monde. L’entreprise compte 221,1 millions d’abonnés dans le monde entier et sur tous ses services (Disney+, Hulu et ESPN+). Si l’on prend seulement en compte Disney +, la firme rapporte 152 millions d’abonnés, dont 14,4 millions de nouvelles recrues arrivées au printemps dernier. Quand Netflix désespère, Disney + prospère.
Au premier trimestre 2022, Netflix a, de son côté, rapporté une perte d’abonnés (https://www.elle.fr/Loisirs/Series/Netflix-le-nombre-d-abonnes-degringole-une-premiere-depuis-plus-de-dix-ans-4016010) de 200 000 abonnés, suivie de près d’un million de désabonnements au trimestre suivant. Elle comptait 220,6 millions d’abonnés en juin –dont plus de 10 millions (https://www.elle.fr/Loisirs/Series/Netflix-le-chiffre-astronomique-du-nombre-d-abonnements-francais-devoile-4035647) en France–, soit environ 500 000 de moins que Disney.
La saga « Star Wars » et l’univers Marvel ne sont pas étrangers au succès de Disney. Malgré tout ce pic d’abonnés, l’activité de streaming n’est pour autant pas profitable. La firme américaine, travaillant à perte lorsqu’il s’agit de ses contenus en streaming, chercherait à modifier son offre. Son abonnement basique sera toujours proposé pour 7,99 dollars par mois, mais avec des publicités à partir de décembre aux États-Unis. Pour ceux qui souhaitent accéder à ses films et séries sans publicités, les prix augmenteront de 38% et passeront à 10,99 dollars par mois.