Haitian Star Magazine
Image default
Sport

Karim Benzema, Ballon d’Or du peuple

Ce lundi soir, à Théâtre Châtelet, à Paris, Karim Benzema a remporté le Ballon d’Or pour la première fois de sa carrière, à 34 ans. Fruit d’une saison au cours de laquelle l’attaquant français était en feu, gagnant presque tout avec le Real Madrid. Sur le plan individuel, il a inscrit 27 buts et délivré 12 passes décisives en Liga. Et (surtout) marqué à 15 reprises en 12 matches de Ligue des Champions qu’il a remporté pour la cinquième fois.

Après avoir conquis le 66è Ballon d’Or France Football, Karim Benzema a fait part de son bonheur. « C’est vraiment une fierté pour moi. Je repense à quand j’étais petit. Le travail, je n’ai jamais lâché. Un rêve de gamin qui se réalise. J’ai grandi avec ça dans ma tête. Avec la motivation. J’ai eu deux modèles dans ma vie. Zizou et Ronaldo. C’est beaucoup de travail, ne rien lâcher. Il y a eu des périodes où c’est difficile pour toute ma famille. Mais ça ne m’a fait que renforcer mentalement. Je suis content et satisfait de mon travail. C’est un rêve d’enfant. Tous les footballeurs savent que c’est difficile d’aller le chercher. Mais pas impossible. »

Ballon d’Or du Peuple

Il a ensuite remercié ses coéquipiers, au Real et en sélection, et Florentino Pérez, qu’il dit considérer comme un membre de sa famille. Sans oublier Jean Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais. Puis l’attaquant du Real Madrid a lâché quelques mots qu’on n’est pas prêt d’oublier. « C’est individuel mais ça reste collectif, c’est le ballon d’or du peuple. »

Karim Benzema devance le Sénégalais Sadio Mané, champion d’Afrique, et le Belge Kevin De Bruyne, champion d’Angleterre avec Manchester City. Devenant ainsi le premier Français depuis Zinédine Zidane en 1998, à soulever le précieux trophée. Et le deuxième joueur, après Luka Modric en 2018, à rompre l’interminable monopole Messi-Ronaldo. C’est aussi le cinquième joueur tricolore récompensé après Raymond Kopa (1958), Michel Platini par trois fois (1983 – 1985), Jean-Pierre Papin (1991) et Zinédine Zidane (1998).

King Berdji Estiverne

Related posts

Premier contrat pour Saviola Charles

King Berdji Estiverne

Tennis : Serena Williams prend sa retraite

Redaction

Melchie Dumornay signe avec Adidas

King Berdji Estiverne