Haitian Star Magazine
Image default
International

Joe Biden au Mexique pour discuter de la migration et de la crise du fentanyl

Joe Biden a entamé sa première visite officielle au Mexique ce dimanche. La question de la migration record et les surdoses aux États-Unis causées par le fentanyl, une drogue produite par les cartels mexicains, sont au programme de cette visite. Biden a commencé sa visite par un arrêt à El Paso, une ville frontalière située au sud du Texas, afin de répondre aux critiques de ses adversaires qui lui reprochent de ne jamais avoir mis les pieds sur les 3100 km de frontière commune pendant son mandat de deux ans.

Le président américain se rendra à Mexico lundi pour rencontrer le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador. Mardi, il participera à un sommet tripartite avec Lopez Obrador et le premier ministre canadien, Justin Trudeau. Le Mexique est considéré comme étant un partenaire crucial pour aborder ces deux problèmes aigus, qui sont devenus des vulnérabilités politiques pour Biden, selon Michael Shifter, président de l’institut Dialogue interaméricain.

À lire aussi: Le TPS étendu jusqu’à 100 000 Haïtiens

Avec près de 2,3 millions d’arrestations et de mesures d’éloignement de sans-papiers ayant eu lieu en 2022, Biden doit montrer sa fermeté s’il souhaite être candidat à un second mandat. Avant de se rendre à El Paso, il a déjà annoncé un programme permettant à un maximum de 30 000 personnes originaires de Cuba, d’Haïti, du Nicaragua et du Venezuela de pouvoir entrer légalement aux États-Unis chaque mois. Ce quota s’applique aux travailleurs légaux ayant un parrain sur le territoire américain. Toutefois, ceux qui entrent de manière illégale s’exposent toujours à une expulsion.

Related posts

Le président américain Joe Biden fait une chute lors d’une cérémonie militaire à Colorado Springs

Redaction

Un Américain d’origine haïtienne élu président d’une université aux États-Unis

King Berdji Estiverne

16 millions d’aide pour Haïti de la part du Canada ?

King Berdji Estiverne